26 February 2024

être le plus jeune ou le plus vieux …Vieillir la belle affaire


Et en sous-titre, une conclusion en forme de testament

J’ai souvent été la plus jeune de beaucoup. Très souvent, longtemps, puis…
De plus en plus je deviens la plus vieille de…
Ce constat ne m’a jamais vraiment posé question ou problème.
Souvent être plus âgée, me consolidait dans mon estime de moi, apportant par là bien des expériences et de plus en plus de sagesse (quoique… !)
Il devient de plus en plus rare d’être la plus jeune de…Mais quand cela arrive, il m’est parfois pénible de visualiser ce vers quoi je tends. Comparaison n’est pas raison, mais….
Physiquement, la vue faiblissante, l’ouïe sélective (ah oui c’est le propre des sourds, ils n’entendent que ce qu’ils veulent…le luxe ), les artères, le cœur, le cerveau, la marche, l’allure de certains qui ont à peine quelques mois de plus me peine, et je souffre à l’idée de devenir aussi « vieille »….
Déjà, depuis quelque temps j’ai développé des stratégies pour ne pas tomber, dans les escaliers ou sur des terrains un peu difficiles. La bonne nouvelle est que je peux encore descendre des escaliers (les monter, c’est plus essoufflant !) et que je me promène encore dans des terrains moins commodes que l’asphalte. J’apprécie et compte apprécier encore un bout de temps.
Du côté du mental, les répétitions, les oublis, la recherche de mots, l’état d’esprit, la lenteur, le manque d’audace, les peurs envahissantes, …, sont autant d’écueils dont je ne veux pas et que j’observe chez les autres, tout en pestant quand cela m’arrive ! Aaarrrgggg
Pourrai-je y échapper ?
Je vois bien que non. En tout cas pas totalement.
Eprouvée par le burnout terrible vécu pendant huit années, burnout à répétitions depuis, je souffre de fatigue chronique. Mais ma mémoire a repris du poil de la bête, enfin de la bête…c’est une vilaine expression car je refuse l’idée de la bête, de sa présence, de son influence.
Evidemment lorsque l’on évoque la bête, c’est celle qui s’est détournée de Dieu et qui s’acharne contre nous pour notre destruction. AAAAHHHHHRRRRGGGG, celle-là je n’en veux pas : vade retro Satanas.
Et ma mémoire n’est pas si folichonne. Regrets…

Mais bon, la notion de vieillissement a aussi du bon semble-t-il. Ou dit-on cela pour se consoler ?
En tous les cas, la notion de repos, m’est de plus en plus concrète.
Oui je travaille, oui je bosse. Avec la gestion de deux maisons à louer, dont une avec l’accueil, les nettoyages et tutti quanti. Je n’ai que peu de jours off. Mais mon travail se passe avec de plus en plus de pauses sur la chaise longue, sous la pergola…ça a du bon de vieillir, n’est-ce pas ?
Et je me souviens de ma mère, des verres pas toujours propres, des taches sur ses habits, sur la nappe, du sol un peu dégueux…mama mia, je lui ressemble de plus en plus et c’est pénible. Ce que je remarque, j’y remédie et pour le reste…j’avoue je m’en fous…sauf quand je reçois du monde. A ce moment je mets les bouchées doubles. Est-ce suffisant ?

Je prie pour que les plus jeunes soient tolérants, moins regardants et dégoûtés que je le fus.
Seigneur, aide-moi à rajeunir !
Youps, là c’est beaucoup demander. Mais au moins à vieillir en gardant le sens de l’humour et en continuant de partager le meilleur, pour répandre le fruit que j’ai récolté tout au long de ma vie. Ça c’est possible ?
Merci de m’accorder cette faveur.
Et aussi c’est d’être patiente, aimable, non seulement avec moi-même mais surtout avec ceux qui me devancent. Leur peine, parfois, doit être grande. Accorde-moi de la compassion et pardonne mon intransigeance. Elle m’est intolérable dans cette situation. Elle l’est déjà pour moi quand je ressens de l’impatience derrière plus lent que moi. AAArggghhh que je n’aime pas cela.

Je veux devenir gentille, rigolote, sympa, communicative et que sur ma tombe fleurissent des herbes aromatiques en souvenir du parfum que j’aurais aimé répandre dans ma vie. Puissé-je le faire au moins quand je serai sous terre.
Ceci fait partie de mon testament. A bon entendeur, SALUT !

P.S et moi pendant que vous humerez l’odeur du romarin ou de la lavande, je les boufferai par la racine, Ouahw, que de réjouissances en perspective, nous serons en communion gustative et olfactive. La communion par les sens…je raffole

Nos textes sont traduits par Deepl. Si vous souhaitez nous aider, nous vous en serons très reconnaissants. Merci de votre compréhension!

About

Aenean cursus ut tellus rhoncus finibus. Mauris tristique rhoncus bibendum. Curabitur aliquet sem ac magna porta, nec scelerisque est cursus. Etiam vehicula malesuada libero, eget sodales enim imperdiet id.

Follow us